Automattic annonce Newspack, une plateforme de publication nouvelle génération soutenue par Google

, , ,

La société éditrice de WordPress.com, Automattic, a annoncé la sortie prochaine d’une nouvelle plate-forme de publication pour sites d’information, conçue pour aider les organes de presse à générer davantage de revenus.

L’initiative, baptisée Newspack by WordPress.com est soutenu par un financement de 2,4 millions de dollars par entre autre Google, dans le cadre de la Google News Initiative lancée en mars dernier – (Google a en réalité fourni la moitié des fonds). Parmi les autres contributeurs, citons l’Institut de journalisme Lenfest (400 000 dollars), ConsenSys (350 000 dollars) et la Fondation John S. et James L. Knight (250 000 dollars). Une autre source encore non nommée devrait verser 200 000 dollars supplémentaires.

Ce financement servira à mener le projet à sa première année d’exploitation.

WordPress, que l’on ne présente plus, alimente aujourd’hui au moins 30% du Web, bien que cela inclue à la fois le logiciel de blogging open source non hébergé disponible sur WordPress.org et la plate-forme hébergée à but lucratif WordPress.com.

WordPress, sous ses différentes formes, est déjà utilisé par de nombreux organes de presse majeures, en plus de millions de sites gérés par des particuliers et des éditeurs locaux, mais avec Newspack, Automattic s’adresse aux petits organes d’information qui ont besoin de  « lutter contre la complexité de la sélection, du développement et de la maintenance de la technologie ainsi que l’hébergement et de la sécurité de leur plateforme de publication ».

« Les agences de presse locales ont du mal à trouver des modèles de journalisme durables – une crise qui a des implications très concrètes pour la démocratie », a déclaré la présidente de WordPress.com, Kinsey Wilson. « Nous nous associons aux leaders de l’industrie pour réunir les technologies d’édition et les compétences métier au sein d’une même plate-forme pouvant être partagée par les organes de presse du monde entier.»

La plate-forme Newspack est encore en développement et ne devrait pas être lancée – même en béta – avant la juillet 2019, où elle sera utilisée par une douzaine de sites Web. Les candidatures provenant d’un large éventail de publications, couvrant des publics, des zones géographiques et des modèles, seront acceptées. Automattic a indiqué qu’elle donnerait la priorité aux sites ayant déjà démontré « un succès éditorial et financier » sur leurs marchés respectifs, bien que les start-ups naissantes soient également prises en compte si elles ont un « plan de lancement solide ».

Il faut rappeler cependant qu’Automattic offre déjà le service WordPress VIP premium, une offre destinée aux entreprises optimisée pour la sécurité et l’évolutivité, mais qui s’adresse aux organes de presse plus important et dont le coût s’élève à plusieurs dizaines de milliers de dollars par mois.

Les détails concernant exactement ce que la plate-forme Newspack proposera sont encore rares. Mais Automattic annonce qu’il combinera «les meilleures pratiques éditoriales et commerciales» de l’industrie de l’édition.

La période de développement durera jusqu’en janvier 2020, date à laquelle Newspack s’ouvrira à environ 60 médias. La phase de pré-lancement sera entièrement financée par Automattic et ses donateurs. Une fois cette période écoulée, les sites doivent s’attendre à débourser entre 1 000 et 2 000 dollars par mois.

« Notre objectif avec Newspack, ajoute, Mark Armstrong d’Automattic, est de fournir une plate-forme permettant aux médias de continuer à se concentrer sur ce qu’ils font de mieux, tout en fournissant une technologie et un support de classe mondiale dans leurs opérations éditoriales et commerciales »

Pourquoi Laravel est-il plus populaire que Symfony ?

Principalement parce que les utilisateurs le perçoivent comme étant plus facile à utiliser et plus rapide à développer et à utiliser que Symfony.

Ceci dit, ce n’est plus vraiment le cas avec les versions 4.x de Symfony. Symfony est maintenant plus facile à utiliser, plus rapide et plus puissant que toutes les versions précédentes.

En fait Laravel pourrait s’apparenter à un Mac dans la manière qu’il a de se présenter comme le «cadre» à utiliser si vous voulez fabriquer quelque chose de beau plus facilement. «Le framework pour les artisans du Web» Mac utilise la base FreeBSD, Laravel utilise des composants Symfony… Taylor Rotwell (https://twitter.com/taylorotwell) pourrait donc être est comparé à Steve Jobs…

Laravel est incroyablement facile et complet. Symfony aussi dans ses dernières versions mais il est plus bas niveau, donc plus exigeant à prendre en mains.

Avec Laravel, vous n’avez pas à vous soucier de la DI, elle définit des fonctions d’aide pour accéder à tout ce dont vous avez besoin de partout (en utilisant Facades).

Sur Laravel, la plupart des principaux outils dont vous avez besoin sont :

  • Mailing
  • Notifications
  • CRON Jobs
  • Caching
  • Assets compilation
  • Un FileSystem (FlySystem) qui permet de stocker via FTP sur le cloud.
  • Queues

Symfony 3 n’avait rien fait de tout cela (avoir Swift Mailer ne suffit pas pour assurer un support adéquat pour le mailing, c’est toujours trop bas niveau). Il n’existe pas de travail CRON, la compilation d’assets est faite en PHP, etc. Malheureusement, le développement sous S3 a été pénible, car il a fallu beaucoup de temps pour préparer une bonne architecture. 

Néanmoins Symfony 4 est arrivé. Il est maintenant beaucoup plus facile à utiliser, l’architecture est maintenant aussi claire que Laravel. Encore plus clair peut-être : tout est dans le dossier src. Vous commencez avec une configuration minimale que vous pouvez améliorer au fil du temps. Il s’appuie sur PHP7, incroyablement rapide!

Néanmoins, S4 a conservé sa façon de faire les choses : toujours bas niveau, c’est un framework qui vous donne les moyens de construire des choses fabuleuses, mais quelques efforts supplémentaires sont nécessaires pour avoir une architecture qui permette aux développeurs d’agir rapidement.

Un projet Laravel ressemble généralement à un autre, jamais un projet Symfony…