Automattic annonce Newspack, une plateforme de publication nouvelle génération soutenue par Google

, , ,

La société éditrice de WordPress.com, Automattic, a annoncé la sortie prochaine d’une nouvelle plate-forme de publication pour sites d’information, conçue pour aider les organes de presse à générer davantage de revenus.

L’initiative, baptisée Newspack by WordPress.com est soutenu par un financement de 2,4 millions de dollars par entre autre Google, dans le cadre de la Google News Initiative lancée en mars dernier – (Google a en réalité fourni la moitié des fonds). Parmi les autres contributeurs, citons l’Institut de journalisme Lenfest (400 000 dollars), ConsenSys (350 000 dollars) et la Fondation John S. et James L. Knight (250 000 dollars). Une autre source encore non nommée devrait verser 200 000 dollars supplémentaires.

Ce financement servira à mener le projet à sa première année d’exploitation.

WordPress, que l’on ne présente plus, alimente aujourd’hui au moins 30% du Web, bien que cela inclue à la fois le logiciel de blogging open source non hébergé disponible sur WordPress.org et la plate-forme hébergée à but lucratif WordPress.com.

WordPress, sous ses différentes formes, est déjà utilisé par de nombreux organes de presse majeures, en plus de millions de sites gérés par des particuliers et des éditeurs locaux, mais avec Newspack, Automattic s’adresse aux petits organes d’information qui ont besoin de  « lutter contre la complexité de la sélection, du développement et de la maintenance de la technologie ainsi que l’hébergement et de la sécurité de leur plateforme de publication ».

« Les agences de presse locales ont du mal à trouver des modèles de journalisme durables – une crise qui a des implications très concrètes pour la démocratie », a déclaré la présidente de WordPress.com, Kinsey Wilson. « Nous nous associons aux leaders de l’industrie pour réunir les technologies d’édition et les compétences métier au sein d’une même plate-forme pouvant être partagée par les organes de presse du monde entier.»

La plate-forme Newspack est encore en développement et ne devrait pas être lancée – même en béta – avant la juillet 2019, où elle sera utilisée par une douzaine de sites Web. Les candidatures provenant d’un large éventail de publications, couvrant des publics, des zones géographiques et des modèles, seront acceptées. Automattic a indiqué qu’elle donnerait la priorité aux sites ayant déjà démontré « un succès éditorial et financier » sur leurs marchés respectifs, bien que les start-ups naissantes soient également prises en compte si elles ont un « plan de lancement solide ».

Il faut rappeler cependant qu’Automattic offre déjà le service WordPress VIP premium, une offre destinée aux entreprises optimisée pour la sécurité et l’évolutivité, mais qui s’adresse aux organes de presse plus important et dont le coût s’élève à plusieurs dizaines de milliers de dollars par mois.

Les détails concernant exactement ce que la plate-forme Newspack proposera sont encore rares. Mais Automattic annonce qu’il combinera «les meilleures pratiques éditoriales et commerciales» de l’industrie de l’édition.

La période de développement durera jusqu’en janvier 2020, date à laquelle Newspack s’ouvrira à environ 60 médias. La phase de pré-lancement sera entièrement financée par Automattic et ses donateurs. Une fois cette période écoulée, les sites doivent s’attendre à débourser entre 1 000 et 2 000 dollars par mois.

« Notre objectif avec Newspack, ajoute, Mark Armstrong d’Automattic, est de fournir une plate-forme permettant aux médias de continuer à se concentrer sur ce qu’ils font de mieux, tout en fournissant une technologie et un support de classe mondiale dans leurs opérations éditoriales et commerciales »

La montée inexorable de l’intelligence artificielle

, ,

Do you trust this computer ?

Un nouveau documentaire de Chris Paine le réalisateur de « qui a tué la voiture électrique? » est disponible gratuitement ce week-end. « Faites-vous confiance à cet ordinateur? » explore la montée de l’intelligence artificielle dans tous les aspects de la société moderne. Ce documentaire passionnant donne la parole à une impressionnante brochette de spécialistes du secteur comme par exemple :

Ray Kurzweil – Futurologue
Kurzweil est futurologue spécialiste du transhumanisme et la biotechnologie. Il a écrit des livres tels que l’âge des machines spirituelles, et la singularité est proche. Il est le co-fondateur de la Singularity University, et travaille actuellement avec Google pour améliorer la compréhension du langage naturel.

David Ferrucci – Développeur principal, IBM Watson
Ferrucci a été le directeur de l’équipe responsable d’IBM Watson de 2007-2011. Il est actuellement technologue senior chez Bridgewater Associates, ainsi que fondateur et PDG de Elemental cognition.

Elon Musk – SpaceX/Tesla
Musc est le co-fondateur et PDG de SpaceX, Tesla, Neuralink. Il est également co-fondateur de OpenAI et était auparavant co-fondateur et PDG de PayPal et Zip2.

Eric Horvitz- Directeur du laboratoire de recherche Microsoft
Horvitz est le directeur de Microsoft Research Labs. Il est co-président fondateur du partenariat sur l’IA.

Hiroshi Ishiguro – Professeur, Université d’Osaka
Ishiguro est le directeur du laboratoire de robotique intelligente de l’Université d’Osaka. Il développe des robots humanoïdes connus sous le nom de Actroids ou Geminoids, ainsi que des robots de télécommunication plus connus sous le nom de Telenoids.

Michal Kosinski – Professeur à Stanford
Kosinski est ancien directeur adjoint de l’Université de Cambridge psychométrie Centre. Il a également été boursier post-doctoral du département informatique de l’Université de Stanford, ainsi que chercheur chez Microsoft.

Andrew NG – Cofondateur, Google Brain 2011-12
Ng est le co-fondateur du projet d’apprentissage en profondeur de Google Brain, dont le travail est encore utilisé dans la technologie de reconnaissance vocale d’Android OS. Il est professeur adjoint à l’Université de Stanford, co-fondateur et président de coursera, et ancien scientifique en chef à Baidu.

« Chris Paine et son équipe ont fait un beau travail avec ce film. C’est une réalité qui aura une incidence sur nos vies d’une façon que nous ne pouvons même pas imaginer — certains effrayants, certains bons. C’est un sujet auquel je pense que nous devrions porter une attention particulière », a déclaré Elon Musc : « je pense qu’il est important que beaucoup de gens voient ce film, c’est pour cela que j’ai décidé de payer pour qu’il soit vu par tout le monde gratuitement ce week-end » (jusqu’à dimanche 8 avril 2018)

Elon Musc, qui a une perspective plutôt sombre sur l’avenir de l’intelligence artificielle, est l’une des nombreuses personnalités interviewées dans le documentaire. Il avertit que les tyrans maléfiques du passé étaient limités par le fait qu’ils étaient humains, un problème non partagé par les futurs superordinateurs intelligents. «vous auriez un dictateur immortel dont nous ne pourrons jamais nous échapper», dit-il dans le film…

Voir le documentaire sur : http://doyoutrustthiscomputer.org/

La science-fiction a longtemps anticipé la montée de la machine intelligente. Aujourd’hui, une nouvelle génération de système à apprentissage profond (deep learning) a commencé à remodeler tous les aspects de notre vie. Des quantités incroyables de données sont créées, interprétées et retransmises à nous dans un tsunami d’apps, d’assistants personnels, de dispositifs intelligents et de publicités ciblées. Pratiquement chaque industrie sur terre connaît cette transformation, de l’automatisation des emplois, au diagnostic médical, voire aux opérations militaires. « Faites-vous confiance à cet ordinateur? » explore les promesses et les périls de cette nouvelle ère. L’IA ouvre t-elle une ère de potentiel sans précédent, ou se révèle t-elle être notre dernière invention?